ANNÉE 2020-2021

VENDREDI 09 OCTOBRE 2020

Deuxième  sortie vélo de l’année 2020 – 2021

Le vendredi 9 octobre est arrivé ! Nous regardons attentivement la météo pour connaître à quel temps nous allons être mangés. La pluie annoncée par météo France n’est plus d’actualité.

A 14h00 précises, tous les sept ( Maïté, Odile, Nicole et Thierry, Philippe, Elisabeth et Serge ) nous partons du parking du château de Malicorne pour une balade de 35 km sur des routes bien agréables.

Nous nous dirigeons vers Courcelles la Forêt puis Ligron sous un ciel très nuageux. A Bousse, le crachin et le vent tentent de nous saper le moral mais cela ne dure pas. A Arthezé, deux bavards perdent le groupe. Merci le portable !

Nous revenons à Malicorne sous un beau soleil.

Tout le monde est satisfait de cette dernière sortie de la saison. A l’année prochaine !

Elisabeth et Serge Vivet

Voir le film (mettre le son)


Première sortie le vendredi 25 septembre 2020

Une journée particulière,

Ding… Ding… Que m’arrive-t-il ? J’ai l’impression que ma tête se met à tinter. Serai-je devenu une cloche destinée au clocher de Thoiré-sur-Dinan ? J’hallucine… Mais reprenons nos esprits, arrêtons de divaguer. Ah oui, je me souviens : un éclair, le grognement d’un orage, la pluie… et la grêle : un grêlon vient de s’écraser sur mon casque qui devient une véritable cage de résonance.

Un coup d’œil autour de moi : je ne suis pas seul. Je reconnais Nicole, Odile, Micheline, Elisabeth, Philippe, Thierry et Serge. Je retrouve alors mes esprits (comme si j’en avais plusieurs !) et je remets les pieds sur terre.

Aujourd’hui, vendredi 25 septembre 2020, avec le groupe cyclo de l’ARECS, nous vivons une première : une journée cyclo en deux étapes avec pause le midi au restaurant.

Nous sommes partis de Pruillé l’Éguillé à 10 heures vers la forêt de Bercé. Et là, catastrophe ! Je me trompe de chemin forestier. Nous roulons donc un peu au hasard jusqu’à trouver un repère sérieux (en effet, le panneautage n’est pas à la hauteur). Nous traversons St Pierre de Lorouër et tournons immédiatement à droite vers le lieu-dit « Vau du Puy ». Aïe, nous abordons un col long et pentu que nous finissons par terrasser. Nous retrouvons alors l’itinéraire initialement prévu. L’effort valait la peine car très vite nous mettons pied à terre : sur notre droite, s’élève à flanc de coteau, majestueux et imposant, le château de Bénéhard dont la construction a débuté au XVIème siècle.

Nous repartons motivés par le réconfort qui s’annonce. Traversée de Chahaignes, la dernière ligne droite s’annonce enfin. Mais voilà que soudain nos montures deviennent rétives, une force inouïe s’évertue à entraver notre progression, le vent s’acharne contre nous.

La pancarte de Vouvray-sur-Loir signe enfin la fin de nos efforts. Nos vélos mis en sécurité, nous pouvons enfin souffler (à chacun son tour !). Nous apprécions cette pause d’autant que le repas est à la hauteur des efforts

Après l’effort, le réconfort !

que nous avons consentis. Mais notre attention est vite détournée. Un petit coup d’œil à l’extérieur et notre enthousiasme en prend un coup : il pleut.

Nous récupérons nos vélos et nous préparons à repartir. Nous sommes au niveau du Loir, il nous faudra donc gravir quelques côtes pour revenir à notre point de départ. Nous profitons d’une accalmie pour nous élancer. Nous traversons Flée et c’est alors que l’orage a éclaté. Nous trouvons un abri à Thoiré-sur-Dinan… nouvelle éclaircie, nouveau départ vers Jupilles et retour à Pruillé l’Éguillé.

Avant de nous séparer, nous partageons nos impressions. Malgré la difficulté, c’est un sentiment de satisfaction qui s’impose : nous nous sommes enfin retrouvés, nous en avons « bavé » ensemble : mais nous l’avons fait.

Vivement la prochaine sortie, le 9 octobre à Malicorne.

François Porcheron


1 Juillet 2020 – : Enfin la Délivrance !

 

Nous avions des fourmis dans les jambes pour cette sortie ô combien attendue ……………….

Pour lire le compte-rendu de François : Cliquez ICI


Vendredi 10 avril 2020

Le mot de François

Du fait de l’épidémie du Covid-19, toutes nos sorties ne pourront reprendre le 23 avril et restent donc annulées jusqu’à nouvel ordre pour respecter les mesures de confinement.

Heureusement, nous avons toujours le moyen de pratiquer notre sport favori, comme le prouve cette vidéo. ICI

Actuellement, je m’occupe en préparant une sortie culturelle: Le Vieux Mans extra-muros de la porte de la Cigogne à la cathédrale.

Amicalement.

François


Randonnée du jeudi 06 février 2020

Amis cyclistes,

Jeudi 6 février sous un soleil généreux et une température clémente, nous nous sommes dégourdi les jambes à travers les chemins des bois de Changé.

Joli et surprenant spectacle de voir la rivière recouvrir les champs et chemins conduisant à l’Arche de la Nature nous contraignant à changer quelques fois de parcours.

Les allées empruntées étaient sèches et plutôt sablonneuses pas endroits, le sous-bois nous protégeait du vent, nous avons transpiré et évacué le surplus de galettes et de crêpes ce qui ne nous a pas empêchés de terminer notre parcours par un goûter réconfortant !

Merci à François d’être venu nous encourager.

A bientôt.

Joël

 


Le mot de François au 03 janvier 2020 : Ravel032020infos-3


 


SORTIES A VÉLO 2019

SORTIE EN PERIPHERIE DE L’ARCHE, LA RUISSELEE à ST MARS D’OUTILLE

Retrouvez le résumé de la journée en cliquant ICI


SORTIE EN FORÊT DE BERCÉ

Vendredi 3 mai 2019 : la météo ne nous a pas joué de vilain tour. Nous n’avons pas fait de ronds dans l’eau, mais nous sommes allés, de rond en rond, à la découverte de la forêt de Bercé et de ses environs.

La sortie était soigneusement préparée par une équipe féminine : Maïté, Micheline et Odile.

Rendez-vous au « Rond de la Lune », mais pas question de se laisser aller à rêver. La forêt printanière, aux reflets vert tendre, nous invite à la découvrir.

Nous sommes huit à enfourcher nos montures, exprimant une mixité parfaite.

Nous nous dirigeons tout d’abord vers St Vincent-du-Lorouër, empruntons la D304 sur 3,5 km pour rejoindre St Pierre-du-Lorouër, et là, virage à droite, petite côte et catastrophe : une chaîne cassée git sur la chaussée ! Rien pour réparer. Que faire ? Notre malheureuse cycliste n’a plus qu’une solution ; rejoindre le dernier village traversé et chercher de l’assistance. Mais nous sommes dans la Sarthe profonde. Réparer une voiture, oui, mais pas un vélo ! Pas de sauveur… enfin si le frère de la victime qui réside dans la région.

Nous arrivons bientôt au pied du chêne le plus connu du département, le chêne Boppe dont il ne reste que la souche (il a été foudroyé avant la dernière guerre). Tout près les sources de l’Hermitière… Pas le temps d’utiliser les bains de soleil aménagés pour le repos des visiteurs. Nous rejoignons par le rond Wautot un espace charmant et paisible : la fontaine de la Coudre.

Nous avons le plaisir de retrouver notre compagne d’infortune (Merci à son aimable frère) et rejoignons notre point de départ.

C’est le moment de partager une agréable collation préparée par nos hôtesses.

Le bilan de cette sortie est positif. En effet, il gomme la déception d’avoir annulé la précédente prévue au départ du Breil par peur d’une météo incertaine. Il nous a permis de rouler dans un environnement extraordinaire planté de chênes et de hêtres en pleine renaissance illuminés par d’agréables rayons de soleil.

Une déception cependant : les chaussées de la forêt sont très dégradées par endroit. D’énormes trous très profonds réclamaient de notre part une vigilance de tous les instants.

Merci à vous, Maïté, Micheline et Odile : vous nous avez régalés.

                                                                                                          François Porcheron

A  noter que notre prochaine sortie aura lieu le vendredi 24 mai au départ de Beaufay (parc de stationnement près de l’église). Départ à 14 h.


Le vendredi 5 avril, nous nous retrouvons dès 10h du matin à Mézières sur Pontouin chez Annick et Joël Hubert. Joël a fait le maximum pour faire vibrer en nous (nous sommes 9) la fibre de la découverte : St Aignan et son imposant château, Jauzé : sa belle église et son if remarquable, Courcical, et encore une belle église, Nauvay : plus petite commune de France. Nous découvrons ensuite Peray et sa butte féodale qui faisait partie d’un système de défense du Saosnois réalisé par Robert Talvas, autrement connu sous le nom de Robert le Diable ! Nous restons à Peray pour admirer sa magnifique petite église qui possède encore un ballet (porche) où nous nous retrouvons pour la photo. Routes tranquilles, paysages magnifiques… nous rentrons à Mézières sous le charme d’une campagne riche et encore préservée. Point d’orgue de cette sortie : nous partageons le déjeuner au restaurant.

Mais au fait, si vous comptez le nombre de nos participants à nos sorties, vous n’obtiendrez jamais le nombre exact de participants.
Vous avez compris : Maîté se cache car c’est elle qui prend les photos !

François Porcheron


Pour l’année 2019, le groupe cyclo a décidé d’organiser deux sorties par mois au lieu d’une. La première a eu lieu le 22 mars sous les meilleurs auspices. Nous sommes 11 à nous retrouver place Dufour, à Beaumont-sur-Sarthe. La météo est idéale et c’est allègrement que nous partons vers Vivoin, Doucelles, Piacé. Encore un effort et nous voici à Fresnay que nous visitons rapidement. Le point de vue, depuis le château féodal est magnifique mais il faut partir et nous voici dans la côte de St Christophe-du-Jambet. Ça coince un peu mais une belle descente nous permet de rentrer rapidement. Avant de nous séparer, nous partageons un bon petit goûter bien mérité.


Préparation de la saison 2019

Rencontre du 19 novembre 2018

Présents : Odile Journet, Joël Hubert, Philippe Lenoble, Bruno Nicolas, François Porcheron

Plusieurs excusés dont certains ont envoyé par Mél des propositions : Micheline Binois, Gérard Chopin, Damien Rousseau

Réflexions sur les aménagements que l’on pourrait apporter à nos sorties.

Nous avons confronté nos avis et pensé qu’il ne fallait pas évoluer trop vite. Plusieurs idées ont été émises :

– Passer d’une à deux sorties par mois par beau temps;
– Partir le matin et terminer le midi dans un petit resto;
– Sortir sur la journée avec resto le midi;
– Partir plusieurs jours, le long de la Sarthe, de la Loire…

Nous avons retenu :
– L’augmentation du nombre des sorties : 2 par mois, mais uniquement les mois où il est censé faire beau (Avril, mai, juin…)

– Pourquoi ne pas sortir en juillet (La sortie proposée par Damien Rousseau au départ de Bernay avait été un succès)

– Des sorties avec départ le matin ;

– Une sortie avec rassemblement à 11h 30, repas puis sortie vélo l’après-midi.

Nous avons commencé à établir le calendrier mais nous nous n’avons pas terminé car nous avons estimé qu’à cinq nous n’étions pas assez nombreux. Nous en reparlerons sur le vélo.

François Porcheron